Rôle de l’accompagnant

Spécialiste du processus d’accompagnement, dans le cadre d’un contrat établi sur une déontologie spécifique à la charte des syndicats professionnels (ISF, SFE, EMCC) le rôle, de l’accompagnant est de vérifier la cohérence homme-projet. Le client est seul responsable et décisionnaire de ses décisions.

La réflexion du client est favorisée par la relation de confiance, les outils mis en place, et l’espace créé par l’écoute attentive et bienveillante de l’accompagnant.

Le client est accompagné dans l’exploration d’autres cadres de références que le sien par un questionnement approprié et permet ainsi une prise de recul avec émergence d’une vision périphérique innovante de « sa carte du monde ». Prises de conscience et libération du potentiel du client sont constatées. Les qualités premières que le client est en droit d’attendre ?  Bienveillance, écoute, humilité,  respect et transparence, ainsi qu’un regard perpétuellement neuf, neutre, sans « à priori » ni jugement.